Autorisation de sortie

Publié le 1 Décembre 2015

Autorisation de sortie

 Comme chaque jour en fin d'après midi, Mariette sort dans la rue avec le but de rentrer chez elle.

 Une obsession quotidienne qui refait surface chaque jour à la même heure.

 Y'a que des ploucs ici

Elle n'a rien à foutre dans cette baraque, elle veut rentrer à la maison.

 Alors elle fait sa valise et comme on lui a piqué sa valise, elle confectionne un ballot avec sa robe de chambre bleutée.

Elle a roulé dedans toute sa fortune : quelques habits, sa serviette de table qui referme elle même des morceaux de pain secs, sa carte d'identité à l'image fanée et un seul soulier.

 A force de tourner en rond dans cette cage dorée, elle finit par trouver une sortie et la voilà sur la chaussée.

Elle marche à grand pas au milieu de la rue, n’ayant aucune notion du danger et des voitures qui la klaxonne.

Elle marche droit devant elle, vers l’inconnu, au milieu de cette rue qui n’est pas la sienne.

Elle se retourne, elle ne reconnaît rien non plus. Elle est perdue au milieu de nulle part.

Elle est pâle, décoiffée, porte sur le dos son gros manteau d’hiver alors qu'on est l'été. Sous son bras sa robe de chambre roulée qui commence à peser.

Et elle reprends sa marche.

Et d'un seule coup la voilà cernée, attrapée, grondée, traînée…

Son cœur bat la chamades, il va exploser.

Qu'est ce que c'est que tous ces gens en blancs qui gesticulent et parlent tous en même temps?

Elle a peur.

Les passants regardent, commentent ou détournent le regard.

Les mains qui l’enserrent se font préssentes et l'orientent fermement de l'autre côté.

Dans ce labyrinthe d’incompréhension, elle perçoit une voie douce et calme qui la rassure, qui l'apaise.

Elle lâche prise et se laisse ramener.

La voilà rentrer dans la maison dorée. Elle sait bien que ce n'est pas la sienne et que demain elle repartira chercher son foyer.

Pour l'heure, elle est trop épuisée et se pose en buvant un café.

Autorisation de sortie

Rédigé par Véronique

Publié dans #Résidents

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article