Au delà d'un regard

Publié le 10 Avril 2016

Visage bleu :  http://art-celestin.blogspot.fr/

Visage bleu : http://art-celestin.blogspot.fr/

Hier encore, tu souriais,

Hier encore, tu jacassais.

Et puis ton regard s’est enfui.

Tu t’es recroquevillée sans bruit.

Tes mots sont partis dans la nuit.

Poupée inanimée, groggy.

 

Je ne vais pas t’abandonner.

Je suis tout près à tes côtés.

Je vais chanter à ton oreille,

Ce doux refrain pour ton éveil.

 

Je sais que tu vas t’animer,

Prendre ma main pour avancer,

M’offrir un sourire, un baiser,

Et cette supplique susurrée

Dans l’océan de ton immobilité :

J’ai envie de voir. 

 

J’ai attrapé ce bref instant

De ton esprit si vivant.

Et moi j’ai vu  

Au fond de tes yeux immobiles

Le bleu azur indélébile :

Ta source vive

Rédigé par

Publié dans #Résidents, #Mes poèmes

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Yohann 10/04/2016 17:19

Le regard, oui, ces yeux qui semblent seuls encore rattachés à la vie, à montrer que la vie existe encore, malgré l'ailleurs !

11/04/2016 08:55

Le regard est parfois bien difficile à capter. la communication se fait de plus en plus difficile...Mais comme je l'exprime dans mon poème, un mot, un flash de lucidité permette cette relation plus subtile. Il reste l'essence de la personne.

Mais, je sais que lorsque ce sont les siens, c'est dur!

Gros bisous Yohann